Fin de formation pour 10 journalistes radio ivoiriens

Ce vendredi 12 octobre sonnait la fin de l’Atelier de formation au « journalisme sensible au conflit » pour 10 journalistes des radios de proximité. Et ce, après deux semaines d’apprentissage sur  les techniques de réalisation radio et web, pour rendre les journalistes des radios de proximités de Cote d’Ivoire sensibles aux conflits,
Au terme de cet atelier, ces dix journalistes, six filles, et quatre filles, issus des radios de proximité du Nord, du Sud, de l’Est et du Centre du pays ont réçu leur diplôme de participation par la Deutsche Welle Akademie, l’organisation initiatrice.

« Cette formation va propulser mon travail qui à compter de ce jour même, devient d’avantage professionnel», confie Anga Devi, animatrice à la radio Phoenix de Bouaké.

D’autres stagiaires n’hésitent pas à confier que la rencontre a été une occasion de grande découverte dans l’art radiophonique. « J’ai beaucoup appris » avoue Adama Bakayako qui lui, travaille à la Radio nationale, « Radio Bouaké ».
Durant 12 jours, les journalistes ont passé en revue les formats radio ; étudier comment réaliser une interview ; trouver comment définir  l’angle d’un sujet, et appris l’importance d’une fiche de faisabilité pour un reportage.
C’est Sandra Val Eding, la chef d’équipe des formateur accompagné du Directeur de « RTI BOUAKE » qui a remis les diplômes.
 
Heureux d’avoir reçu cette formation mais triste de se séparer , les journalistes des radios ont promis fédérer tout ce qu’ils ont appris autour d’un projet local.
Solange Koblan, Radio Zanzan, Bondoukou